Les chiffres clefs

- 301 coopérateurs
-
20 centrales soit 2 996 m² de capteurs photovoltaïques de fabrication européenne
- 455 kWc de puissance totale pour 842 344 € HT investis
- 485 MWh/an de production électrique, soit l'équivalent de la consommation électrique de 180 foyers hors chauffage

lundi 14 juillet 2014

Nous avons été invités par les bretons d'éolienne en Pays de Vilaine

Ils sont fous ces bretons !

Nous avons été invités par les bretons d'éolienne en Pays de Vilaine (Redon) dans le cadre des échanges européens sous l'égide de RESCOOP (projet européen transfrontalier de mise en réseau de coopératives énergétiques citoyennes). Nous avons rejoint une équipe d'Enercoop et une autre d'Eola (que du beau monde).

Nous partîmes à 5 vaillants de bonne heure et de bonne humeur. Dès notre arrivée : visite du tout nouveau tout beau parc éolien citoyen : 4 machines de 2 MW chacune entièrement développées et financées par le territoire.

De l'éolien par et pour le territoire ? oui c'est possible.
les 4 machines dans le vent



Ils ne savaient pas que c'était impossible alors ils l'ont fait !
Partis de rien, emmenés par un artiste plasticien, une équipe de bénévole s'est constituée au fil du temps pour mobiliser toujours plus largement les citoyens, les association, les élus, les collectivités, ..., bref à peu près tout le monde.

Du temps, de la sueur et quelques démarches administratives plus tard, ils obtiennent les permis de construire de ce qui sera le premier parc éolien citoyen de France. Ils viennent de l'inaugurer et nous l'ont présenté très humblement.

Deux jours sur place nous ont permis d'y vouloir plus clair, mais quel boulot gigantesque. Merci à tous ces bretons qui nous ont accueilli et ont bien voulu répondre aux milliers de questions que nous avions apportées avec nous.

Et en plus sous le soleil ! la preuve en image :



Un casque, ça habille !

Combrailles Durables sous le soleil de Bretagne !
Très bel accueil, en plus de la très grande densité des échanges techniques, un séjour vraiment extraordinaire .



Aucun commentaire: